Atomic Heart : Le mystérieux FPS de Mundfish refait parler de lui

C'est dans le courant du mois de mai 2018 qu'un bien étrange trailer a été diffusé sur les différents médias spécialisés. Émanant du studio moscovite Mundfish, la vidéo dévoilait ce qui semblait être un FPS situé dans un monde alternatif soviétique, mis en scène à travers le prisme d'une direction artistique très tranchée, qui n'a laissé personne indifférent ou presque. Cependant, le projet s'est fait particulièrement discret et si quelques remous sont venus semer le doute quant à la bonne santé du projet, cet Atomic Heart a récemment refait parler de lui à travers une FAQ qui nous en apprend un peu plus sur son avancement et son orientation. Des rumeurs alarmantes vite démenties Le trailer d'Atomic Heart, diffusé donc mi-2018 a également été l'occasion pour Mundfish d'estimer la date de sortie de son projet pour 2019 et de mettre en place un bref site avare en informations quant au propos du jeu, qui n'oubliait pas pour autant d'ouvrir les précommandes pour trois éditions du jeu différentes. Cependant, pendant un an, Mundfish s'est muré dans un certain silence radio, qui n'était pas nécessairement considéré comme alarmant, mais qui effaçait cependant progressivement des mémoires cet FPS étrange et diablement intrigant. Cependant, le nom du studio s'est remis à circuler fin 2018, lorsque l'annulation de Soviet Lunapark VR a été annoncée. Initialement lancé sur steam en accès anticipé courant juillet 2018, ce projet était une sorte de spin off d'Atomic Heart, destiné à introduire en réalité virtuelle et en mode rail-shooter l'univers déjanté du jeu. Malheureusement, le projet a finalement été annulé, afin que les équipes puissent se concentrer sur le développement du jeu principal destiné, lui, aux écrans traditionnels. C'est alors qu'un post anonyme a été diffusé sur Telegram Channel et relayé par ResetEra. L'auteur de ce post aurait appelé les développeurs du jeu à clarifier l'avancée d'Atomic Heart et aurait donc récolté plusieurs témoignages alarmants. En substance, le propos est assassin. Sont évoqués pêle-mêle des défauts de paiement des employés, des licenciements ou une méconnaissance de la direction dans le domaine du développement de jeu vidéo. Quant au jeu lui-même, il serait, selon les termes de la déclaration, pas ou peu conforme à ce que les différents trailers laissaient entrevoir, et une sortie épisodique aurait été envisagée. Décrit comme une « union entre un marketer et un designer », le titre aurait certes une direction artistique inspirée, mais le gameplay aurait été laissait à l'abandon, les développeurs manquant d'orientation claire, piochant des influences dans des jeux aux styles très différents au gré des coups de coeur vidéoludiques de la direction, rendant l'expérience bancale. Atomic Heart aurait même d'ailleurs déjà connu un reboot. Enfin, l'annulation de Soviet Luna Park VR aurait laissé les personnes s'étant procuré le titre en early access sans solution de remboursement. Mundfish a rapidement clarifié les choses. Réfutant la plupart des accusations, affirmant que les équipes travaillent au développement du jeu sont constituées d'une main d'artistes expérimentés dans les projets AAA, le studio moscovite a cependant reconnu avoir été contraint de se séparer de l'équipe en charge de Soviet Lunar Park VR, cette dernière étant majoritairement constituée de développeurs junior n'ayant pas l'expérience requise dans certains langages de programmation, rendant les remaniements et améliorations techniques du projet impossibles à réaliser. Des tensions seraient alors apparues, ayant conduit à des « comportements agressifs » et donc, aux licenciements. En outre, les personnes ayant acheté le jeu en VR ont rapidement pu, après une petite manipulation sur Steam et pendant un certain délai, profiter d'une réduction de 99,9% sur l'achat d'Atomic Heart, la poignée de centimes à payer restant correspondant à l'impossibilité du service de rendre cette transaction totalement gratuite. Une FAQ qui cherche à rassurer Si les esprits se sont apaisés, il y a malheureusement toujours un doute qui germe dès que des rumeurs, démenties ou non, font leur apparition. Ne dérogeant pas à sa nature discrète, Mundfish a cependant réaffirmé l'avancée réelle du projet, distillant ici ou là quelques vidéos plus ou moins longues destinées à dévoiler un peu plus avant les mécaniques du jeu ainsi que, sans doute, la bonne santé de son développement. Très récemment, un appel aux joueurs a été lancé, afin que soit constituée une FAQ, dont la première partie a été diffusée sur le discord officiel du jeu ainsi que sur Steam. Enfin, Atomic Heart se précise, après un silence un peu trop pesant. Le premier point abordé n'est pas anodin. Effectivement, un bref état des lieux a été communiqué à propos l'avancement du jeu. Toutes les mécaniques et fonctionnalités du jeu sont développées et fonctionnelles. À l'heure où la FAQ a été diffusée, Mundfish affirme être à l'oeuvre sur l'équilibrage global, l'amélioration du gamep

Atomic Heart : Le mystérieux FPS de Mundfish refait parler de lui
C'est dans le courant du mois de mai 2018 qu'un bien étrange trailer a été diffusé sur les différents médias spécialisés. Émanant du studio moscovite Mundfish, la vidéo dévoilait ce qui semblait être un FPS situé dans un monde alternatif soviétique, mis en scène à travers le prisme d'une direction artistique très tranchée, qui n'a laissé personne indifférent ou presque. Cependant, le projet s'est fait particulièrement discret et si quelques remous sont venus semer le doute quant à la bonne santé du projet, cet Atomic Heart a récemment refait parler de lui à travers une FAQ qui nous en apprend un peu plus sur son avancement et son orientation. Des rumeurs alarmantes vite démenties Le trailer d'Atomic Heart, diffusé donc mi-2018 a également été l'occasion pour Mundfish d'estimer la date de sortie de son projet pour 2019 et de mettre en place un bref site avare en informations quant au propos du jeu, qui n'oubliait pas pour autant d'ouvrir les précommandes pour trois éditions du jeu différentes. Cependant, pendant un an, Mundfish s'est muré dans un certain silence radio, qui n'était pas nécessairement considéré comme alarmant, mais qui effaçait cependant progressivement des mémoires cet FPS étrange et diablement intrigant. Cependant, le nom du studio s'est remis à circuler fin 2018, lorsque l'annulation de Soviet Lunapark VR a été annoncée. Initialement lancé sur steam en accès anticipé courant juillet 2018, ce projet était une sorte de spin off d'Atomic Heart, destiné à introduire en réalité virtuelle et en mode rail-shooter l'univers déjanté du jeu. Malheureusement, le projet a finalement été annulé, afin que les équipes puissent se concentrer sur le développement du jeu principal destiné, lui, aux écrans traditionnels. C'est alors qu'un post anonyme a été diffusé sur Telegram Channel et relayé par ResetEra. L'auteur de ce post aurait appelé les développeurs du jeu à clarifier l'avancée d'Atomic Heart et aurait donc récolté plusieurs témoignages alarmants. En substance, le propos est assassin. Sont évoqués pêle-mêle des défauts de paiement des employés, des licenciements ou une méconnaissance de la direction dans le domaine du développement de jeu vidéo. Quant au jeu lui-même, il serait, selon les termes de la déclaration, pas ou peu conforme à ce que les différents trailers laissaient entrevoir, et une sortie épisodique aurait été envisagée. Décrit comme une « union entre un marketer et un designer », le titre aurait certes une direction artistique inspirée, mais le gameplay aurait été laissait à l'abandon, les développeurs manquant d'orientation claire, piochant des influences dans des jeux aux styles très différents au gré des coups de coeur vidéoludiques de la direction, rendant l'expérience bancale. Atomic Heart aurait même d'ailleurs déjà connu un reboot. Enfin, l'annulation de Soviet Luna Park VR aurait laissé les personnes s'étant procuré le titre en early access sans solution de remboursement. Mundfish a rapidement clarifié les choses. Réfutant la plupart des accusations, affirmant que les équipes travaillent au développement du jeu sont constituées d'une main d'artistes expérimentés dans les projets AAA, le studio moscovite a cependant reconnu avoir été contraint de se séparer de l'équipe en charge de Soviet Lunar Park VR, cette dernière étant majoritairement constituée de développeurs junior n'ayant pas l'expérience requise dans certains langages de programmation, rendant les remaniements et améliorations techniques du projet impossibles à réaliser. Des tensions seraient alors apparues, ayant conduit à des « comportements agressifs » et donc, aux licenciements. En outre, les personnes ayant acheté le jeu en VR ont rapidement pu, après une petite manipulation sur Steam et pendant un certain délai, profiter d'une réduction de 99,9% sur l'achat d'Atomic Heart, la poignée de centimes à payer restant correspondant à l'impossibilité du service de rendre cette transaction totalement gratuite. Une FAQ qui cherche à rassurer Si les esprits se sont apaisés, il y a malheureusement toujours un doute qui germe dès que des rumeurs, démenties ou non, font leur apparition. Ne dérogeant pas à sa nature discrète, Mundfish a cependant réaffirmé l'avancée réelle du projet, distillant ici ou là quelques vidéos plus ou moins longues destinées à dévoiler un peu plus avant les mécaniques du jeu ainsi que, sans doute, la bonne santé de son développement. Très récemment, un appel aux joueurs a été lancé, afin que soit constituée une FAQ, dont la première partie a été diffusée sur le discord officiel du jeu ainsi que sur Steam. Enfin, Atomic Heart se précise, après un silence un peu trop pesant. Le premier point abordé n'est pas anodin. Effectivement, un bref état des lieux a été communiqué à propos l'avancement du jeu. Toutes les mécaniques et fonctionnalités du jeu sont développées et fonctionnelles. À l'heure où la FAQ a été diffusée, Mundfish affirme être à l'oeuvre sur l'équilibrage global, l'amélioration du gameplay en général et l'implantation de certains éléments narratifs. Le titre serait à quelques encablures de pouvoir être joué intégralement, pour avoir une vue d'ensemble de son aventure, mais les images de la carte dévoilées dans le tout premier trailer il y a deux ans ne correspondent plus à son état actuel. Elle a été réimaginée, sans pour autant que nous ayons davantage d'informations sur les modifications subies, manifestement assez drastiques. Le jeu est développé sous Unreal Engine 4 et Mundfish affirme travaille en étroite collaboration avec Epic Games pour être informés de toutes les nouvelles fonctionnalités du moteur, laissant à penser qu'une exclusivité Epic Game Store pourrait un jour arriver sur le tapis, même si seul Steam recense le jeu pour le moment. Côté technique, sachez que la technologie RTX et DLSS seront exploitées par le FRPS, comme en atteste cette démo technique. Atomic Heart semble être un projet d'une certaine envergure, sur lequel 50 personnes travaillent actuellement. S'il est bien affirmé que les dimensions de la carte du jeu ne seront pas aussi énormes que peuvent l'être les mondes ouverts actuels, la densité du contenu compensera la taille plus modeste du terrain de jeu. Il faudra environ une vingtaine d'heures pour terminer l'histoire principale, mais, la rejouabilité étant un objectif affiché par Mundfish, il sera possible, voire recommandé, de recommencer plusieurs fois le jeu. Un certain flou, en revanche, concerne l'approche de la map. Linéaire ou ouverte, le doute reste permis puisque la seule indication fournie à ce propos est que le titre a été « conçu comme un open world », ce qui ne veut pas forcément dire qu'il en est un. Atomic Heart, pour rappel, se déroulera dans une réalité alternative, entre les années 30 et 60 au cœur d'une URSS fictive, ayant prospéré grâce à l'utilisation de robots qui ont fini par devenir fous. Vous incarnerez l'agent P3, parachuté au cœur du complexe 3826, qui devra tenter de comprendre ce qui a mal tourné en son sein. Il pourra ainsi se frayer un chemin à travers des combats annoncés comme particulièrement gores, glory kills inclus, avec une certaine emphase mise sur le corps à corps et la gestion de l'endurance, parfois pénalisée si l'inventaire du personnage est trop chargé. Le directeur du studio avait d'ailleurs évoqué son approche dans les colonnes de PC Gamer : Le héros s'inscrit pleinement dans cette ambiance post-apocalyptique : il est fou, mais pas imbécile. Il sait souder et travailler avec la technologie. Les armes sont assemblées depuis diverses pièces métalliques, récupérées sur des robots, de l’électroménager ou des fragments obtenus pendant l’aventure. Absolument tout ce que vous croiserez sur votre chemin pourra être utilisé comme une arme mortelle. L’approche avec les armes de corps à corps est similaire : vous utilisez tout ce que vous trouvez. Extrait de Gameplay d'Atomic Heart Notez que le choix du sexe du personnage a été un premier temps envisagé, mais que pour des contraintes de coûts (doublage supplémentaire, duplication des éléments de lore etc.), le choix original de l'agent du KGB P3, de sexe masculin, a été retenu. Le jeu disposera de sous-titres dans « toutes les langues principales » et devrait être doublé en Russe ainsi qu'en Anglais. Enfin, Mundfish a affirmé avoir d'autres éléments à partager à son public sous peu, que ce soit par le biais de teaser ou de carnet de développeurs. Ainsi, en dépit d'un certain tumulte et d'un silence qui pourrait paraître suspect, Mundfish a accéléré un peu la communication autour de son bébé, qui en revanche, n'est plus assorti d'une fenêtre de commercialisation. La seconde partie de la FAQ devrait intervenir sous peu, et devrait lever le voile sur d'autres interrogations à propos de ce bien mystérieux Atomic Heart. Let's block ads! (Why?)